2005-07-16

Fini! Nº 14: fichu Flower Basket

Je vous rassure, "fichu" n'est pas l'adjectif qui dénigrerait ce superbe modèle d'Evelyn A. Clark, mais le substantif qui décrit la nature et la fonction du maigre tricot que j'en ai tiré (le mètre de couturière donne l'échelle).
Tout d'abord, un grand merci pour vos encouragements (et toutes mes excuses pour le retard avec lequel je réponds à vos commentaires, je vais essayer de me rattraper ce week-end), mais en fait je n'étais pas découragée (j'ai énormément appris en détricotant le bonnet Nautilus et le "châle devenu fichu" Flower Basket et j'ai pris de l'assurance en comprenant mieux l'architecture des mailles ajourées): j'étais déçue. En effet, j'escomptais y prendre plus de plaisir, mais voilà: je n'aime pas tricoter les mailles ensemble. Alors le cumul des k2tog, ssk, sk2tp et autres k2tbl que le FBS emploie a refroidi mon enthousiasme. Le plus drôle, c'est que j'ai inoculé le virus à mes contertulias néophytes à force de leur répéter que les ajourés, c'était comme une drogue. En effet, elles sont devenues complètement accro et produisent des Cozy, des Branching Out et des Heart(pdf) à tour de bras, tandis que moi, je les ai baissés. Pour le moment! J'ai d'autres ajourés dans mes projets: les bonnets Halley's Comet et Shining Star, les châles Kiri(pdf) et Leaf Lace, un projet secret et puis, plus original, Mon petit chou! Ou mieux: dessiner mon propre châle grâce au cours magistral en 3 volets de Christine In tricot veritas.

Ceci dit, je projette toujours de tricoter le châle Flower Basket. Si j'ai arrêté les frais, c'est que je n'envisage un châle Flower Basket qu'à 14 répétitions (à 7 ce n'est qu'un foulard, je trouve). Or ça m'aurait coûté trop cher pour un résultat peu convaincant (la protection thermique moyenne et l'effet coupe-vent quasi inexistant des châles ajourés en coton me refroidissent dans tous les sens du terme). J'ai donc arrêté à une pelote, c'est-à-dire 4 répétitions ou 6 motifs moyennant de sucrer les deux derniers rangs du bord et de rabattre les mailles à la manière classique qui bouffe moins de fil que celle préconisée.

Une question pour les pros
Bref, mon FBS sera en alpaca ou ne sera pas! J'avais d'ailleurs commencé dans un alpaca vieux de 20 ans trouvé chez ma mère, mais il se délitait sous mes doigts. Verdict: mité! (les autres laines récupérées chez ma mère, rangées ailleurs, ont admirablement résisté) J'aimerais laver les pelotes pour vérifier l'étendue des dégâts (je ne vais pas tricoter 14 répétitions bourrées de sk2tp pour voir se volatiliser le châle au premier lavage). Comment faire? Les enrouler et nouer en écheveaux et les laver dans une bassine à l'eau tiède? Ou alors dans une marmite sur le feu? À quelle température? Merci de vos indications.

Des conseils pour les débutantes
Le patron publié chez Interweave automne 2004 (épuisé) est abscons au possible. La version disponible en 3 tailles et 4 types de fil publiée chez Fibertrends est peut-être plus claire, je ne sais pas. Le cours de Christine Veritas m'a permis de mieux comprendre la construction de ce type de châles. Mais c'est surtout Lia de ma rencontre tricot et Becky du blog knitting interrupted qui m'ont guidée. Je conseille aux débutantes (anglophones) de consulter les notes de cette dernière. Ça éclaircit pas mal de trucs. Comme elle, je trouve les marqueurs inutiles sur le FBS, mais j'imagine qu'ils sont cruciaux sur d'autres châles. Quant aux lignes de rattrapage, j'ai pu m'en passer, vu que j'ai fini un mini FBS. Je pense que si j'avais poussé à 14 répétitions, j'en aurais casé quelques unes.

Résultats du sondage
C'est "ligne de rattrapage" qui l'emporte à 40% des voix, suivi de "ligne de sauvetage" à 25% (20 votes dépouillés). Christine73 m'a bien fait rire avec sa proposition "bande d'arrêt d'urgence". (À ce propos, le temps de dire "vite! déboîte sur la bande d'arrêt d'urgence!", on s'est déjà pris la voiture qui roule en sens contraire dans la tronche, non? En espagnol, on dit "arcén"; heureusement que c'est court, parce qu'on a pas mal de conducteurs kamikazes.)

Fiche technique du projet 16:

Nom: fichu Flower Basket
Patron: Evelyn A. Clark chez Interweave automne 2004 ou Fibertrends
Fil employé: Katia Capri
Composition: 100% coton
Couleur: 82104
Quantité: une pelote (125 m)
Coût total: 2,35 €
Aiguilles: 4,5 mm / JP 8

Commencé le 18 juin, fini le 9 juillet 2005.

Mes premières: mon premier "châle" "dentelle".

10 commentaires:

Anonyme a dit…

Pour la nature du FBS, je suis assez d'accord avec toi, l'alpaga c'est tellement doux et agréable à tricoter...
Je n'ai pas encore eu besoin de laver des pelotes, mais je pense que si je devais le faire, je les mettrais en écheveaux, je les laverais dans de l'eau tiède, avec un peu de lessive, mais sans trop "brasser" tout cela sous peine de feutrage. Ensuite, je ferais sécher en pendant les écheveaux au-dessus de la baignoire. Finalement, de la même façon que le feraient les fileuses une fois que leur fil est fait !
Sandrine Tricofolk

Kajin a dit…

Joli fichu... C'est vrai que l'alpaga lui irait à merveille!

Sophie (Lille) a dit…

J'ai fait le mien en alpaga et soie et c'est non seulement un bonheur à tricoter mais en plus terriblement chaud et douillet à porter. Je ne vois pas de meilleur solution que celle de Sandrine. Bon courage.

Anonyme a dit…

Coucou, merci pour ton commentaire sur mon FbS, il m'a fait très plaisir. Je trouve le tien bien mignon dans ce coloris foncé et tu pourrais t'en servir comme mantille !
Quand je lave des pelotes, je les transforme en écheveaux entre la main et le coude, j'attache l'écheveau à deux endroits (histoire de ne pas te retrouver avec un sac de noeuds monstrueux), et pareil que Sandrine (trempage en bassine d'eau savonneuse tiède). Ensuite étendage sur manche à balais en biais dans la baignoire et remise en pelotes toutes propres et qui sentent bon.
Bon courage... et plein de tricot !

Val

Christine a dit…

Urraca ! Je n'ai même pas eu le temps de lire le dernier post que tu en as fait un autre ! Bravo pour ton FBS,fichu, mais pas tant que ça ! Je suis d'accord avec toi, le modèle à 7 répétitions est un foulard (une "nouette"), pas un châle. Pour ta laine mitée, je ne laverais pas les pelotes, sauf si elles sont sales (poussière). Les mites mangent la laine, donc ton fil va être coupé à différents endroits. Pour te rendre compte de l'étendue des dégâts, tu les rembobines et tu verras bien l'importance des coupures. Par contre, avant toute opération, je mettrais ces pelotes enfermées pendant 2-3 jours avec de l'antimite, et si tu peux, les aérerais ensuite au soleil pendant 24/48 heures. Si tu dois laver, tu les mets en écheveaux bien sûr, avant de les rembobiner. Bon courage ! Christine de Savoie

Michele a dit…

Salut!
Je n'avais jamais fait attention au FBS! Je comprends pourquoi toutes les tricoteuses le tricote. De jolies plumes de Paon, ça laisse envieuse

Christine a dit…

Il est très joli ton fichu, mais je crois aussi que la matière qui lui va le mieux c'est l'alpaga, alors au travail :-) !
J'aime bien ton sac Sophie, je trouve que tu as eu parfaitement raison pour la bandoulière plus longue que l'original !
Je n'ai aucun conseil à te donner pour laver ta laine, ne l'ayant jamais fait, mais ceux des copines paraissent tout à fait sensés et je vais les garder dans un coin de ma tête au cas où !

Anonyme a dit…

Bon ,j'arrive trop tard, les copines t'ont déjà répondu pour le lavage des écheveaux. Je l'ai fait l'an dernier pour un lot de coton acheté sur le marché et conditionné dans des sacs un peu humides, avant de le tricoter. Du coup, j'ai travaillé un fil super doux qui avait perdu son appret, beaucoup plus agréable qu'au sortir des pelotes.
Un fichu BS en alpaga, très bonne idée, celui que j'ai terminé est un plaisir à porter.
Bulle ;-)

cécile a dit…

Bravo pour ton "fichu", il est très beau.
Si tu laves la laine en écheveau ou le tricot fini(pure laine, alpaga...), ce qui est important c'est de veiller à ce que la température soit toujours la même, pour le lavage et le rinçage. Vu la saison, je me contenterai de l'eau froide, comme ça pas d'erreur.
Cécile

Urraca a dit…

Chouette, j'avais pas vu que blogger permet enfin qu'on laisse son URL dans les commentaires. Choisir option "other". C'est trop tôt!