2006-02-17

T'as rien tricoté tant qu't'as pas tricoté un tatou!

Je démarre une nouvelle rubrique pour rendre hommage à mes sources d'inspiration, que ce soit des livres, des blogs ou autres.

WILD KNITTING


Étole tatou pour épaules zazous

En un an, je n'ai accumulé qu'une quinzaine de revues ou catalogues et seulement deux ou trois livres tricot. C'est de l'un d'eux que je vais vous parler, acheté d'occasion 6 euros chez un bouquiniste en ligne: El libro guía del punto fantasía, traduction espagnole de Wild Knitting, publié en 1979 à Londres chez l'éditeur Mitchell Beazley. Comme son nom l'indique, c'est une bible pour fans de tricot farfelu, mais c'est bien davantage: on y trouve vraiment de tout. Ça commence par une introduction avec les bases du tricot, y compris comment réparer, recycler, rembourrer et tricoter des matières inhabituelles (plastique et cure-pipes entre autres). On comprend déjà qu'il ne s'agit pas d'un livre tricot bateau. Et puis les modèles arrivent et on en prend plein les mirettes. Une veste paysage en relief très baba cool qui semble sorti d'un 100 idées* de l'époque cohabite avec des tonnes de mohair photographiés avec le flou hamiltonien de rigueur, des fringues bariolées et clownesques, du noir combiné avec des couleurs fluo (les années Fiorucci), du lamé sexy très disco et des cravates punk, des hommages aux pin-ups des années 40 et au film Cabaret et une floppée d'objets tricotés en tous genres (bijoux de la couronne, cigarette, rouge à lèvres, glace, palette d'aquarelle). À la charnière entre les années 1970 et 80, certains modèles ont mal vieilli, mais d'autres sont toujours d'actualité et il y a plein d'idées et de techniques à glaner, pour tous les goûts.


Berger babacool et punks cravatés (boîte de sardine et cactus)


Manches chauve-souris en mohair au point de godron et bat-bijou d'épaule


Lingerie rétro et chaussettes barjo

Et comme nous sommes chez les British, il y a forcément un backyard à tricoter pour ceux qui n'en auraient pas.


Il n'est pas difficile de voir la filiation (voire la copie conforme: par exemple la cigarette ou le rouge à lèvres) qui relie Wild Knitting et le groupe, britannique lui aussi, Cast Off, célèbre entre autres grâce à leur mariage entièrement tricoté. Par contre, en ce concerne les chaussettes, nous savons tous que c'est Novita qui a repris le flambeau.

STRANGE BUT TREWE

Sans autre transition qu'un vague air de famille, je vous parle d'une de mes chouchoutes: Matie Trewe. Elle est devenue célèbre dans la tricoblogosphère et même dans la blogosphère tout court pour avoir tricoté un tube digestif plus vrai que nature, avec tous les détails (elle n'est pas étudiante en biologie pour rien). Mais moi, je l'avais répérée sur le forum craftster.org quand elle a présenté le gansey tout ce qu'il a de plus orthodoxe mais orné de têtes de mort qu'elle a tricoté pour son père (ce qui ne gâte rien, c'est que son père a vraiment la tête de l'emploi: un vrai loup de mer!). Plus tard, elle a récidivé avec un boléro ajouré à tête de mort, faisant la joie de tous ceux qui, comme moi, collectionnent les têtes de mort tricotées***. Je craque aussi pour son couvre-chef calmar, car j'ai un faible pour les céphalopodes qu'on porte sur la tête, et je serai capable de me mettre au crochet rien que pour porter autour du cou son collier pour décapitées. J'attends avec impatience ses prochaines créations, car je sais qu'elles seront toujours touchées par l'ange du bizarre.

Je tiens à préciser que, contrairement à ce qu'on pourrait penser, malgré mon attirance pour le saugrenu, je n'aime pas forcément les objets tricotés, surtout quand ça vire au système, au procédé. Mais chez Wild Knitting ou chez Matie Trewe, le côté anecdotique est dépassé, car il y a toujours une grande maîtrise technique ou à défaut une grande "inventivité": on peut s'en servir comme tremplin pour l'imagination ou tout simplement y glaner plein de petits trucs.

----------------------------
* Un jour, comme Marie H, comme Zazie, comme Takuya, je rendrai hommage à cette revue jamais remplacée (Marie Claire Idées est si fade, si bourgeoise à côté; ça se la joue décontracté mais ça hurle "Les patins!" à plein nez, si vous me passez la mixed metaphor).

** Gingko qui est télépathe en parle dans un commentaire au billet précédent.

*** Ceci dit, pour le moment, Hello Yarn est toujours à la première place: après ses sacs en jacquard à fils croisés (
intarsia), son superbe bonnet et ses moufles assorties en jacquard à fils tirés (stranded knitting) , elle vient de tricoter elle aussi un gansey et a démarré une étole ajourée.

5 commentaires:

La Fraise Masquée a dit…

Parce que j'ai même pas honte, je te raconte ce qui c'est passé durant un voyage en République Dominicaine:

la serveuse me demande si je parle espagnol et je réponds: A porcupine (... un ange passe...)

depuis, j'évite de baragouiner et je reste calfeutrée chez moi ;)

monique/England a dit…

merci pour toutes ces infos hello yarn vaut vraiment le coup d'oeil en effet mouffle et bonnet sont tres tres beau.merci!
bon tricot!

Séverine a dit…

J'ai aussi découvert "hello yarn" il y a peu et je suis fan ! Un jour je tricoterai sans doute son bonnet de viking orné de têtes de mort.
Je te rejoins également sur toutes ces créations "zarbi" qui utilisent pourtant les techniques les plus ardues en tricot et crochet.

Dominique a dit…

Ton blog est une vraie mine d'or !

Nathalie a dit…

J'adore venir chercher des idées sur ton site. J'ai bien ri en voyant le système digestif ... ça me fait penser à un foetus vu quelque part (chez toi ?). Merci pour ces bons moments.