2006-08-12

¡Rumbo sur! ou la nique au tricot nordique

Ce titre un rien provocateur ne vise pas les membres de la liste Tricot nordique dont j'admire les superbes réalisations par le biais de leurs blogs, mais l'équation qui tend à assimiler jacquard et Grand nord. Tout ça pour dire ça fait deux mois que la fringale du jacquard m'a reprise, que j'ai au moins quatre projets jacquard (un presque fini et trois dans mes cartons), mais que pour l'inspiration j'ai mis les voiles plein Sud. Quel Sud? Tous les suds, en commençant par celui-ci:


Vous devinez de quoi il s'agit? (si vous fréquentez les cafés-tricot de Paris ou Madrid, chut)


Starless is Starmore
Encore un peu de provoc avec ce credo de tricoteuse minimaliste. J'avais été très touchée par les commentaires* laissés lors de mon premier essai jacquard qui m'encourageaient à me lancer dans un Fair Isle. Mais ce n'est pas du tout dans mes priorités d'en tricoter un, et pas seulement à cause de mes limitations techniques: en effet, je me vois mal en porter, d'une part parce que je trouve la coupe "sac à patates" de la plupart des modèles bien peu seyante et de l'autre parce que je trouve les motifs un peu trop "tapisserie". Knitchy avait d'ailleurs consacré un billet à ses contradictions d'ex-minimaliste future-fair isleuse qui résume assez bien mon sentiment. Je me connais, je finirai par succomber par gourmandise (les juxtapositions de tons changeants de laine Shetland!) et par curiosité (une nouvelle technique à maîtriser!), mais je me ferai la main sur un pull enfant ou un accessoire; le pull Fair Isle pour moi, ce n'est pas pour tout de suite.

Car, même si toute minimaliste a de temps à autre des pulsions contre-nature qui lui font reluquer d'un oeil tendre brocarts vénitiens et chintz fleuri, je suis globalement trop minimaliste pour le Fair Isle. Ce qui ne veut pas dire que le tricot nordique ne me fait pas de l'oeil. Mon tiercé gagnant à moi ressemble plutôt à ça:
1er) Bohus, le plus minimaliste des tricots nordiques, est évidemment celui qui m'attire le plus. Mais je suis réaliste: si on en voit aussi peu sur les blogs, c'est sans doute que des kilomètres de jersey uni sur 2,5mm avant d'en arriver à l'encolure jacquard, ça a de quoi refroidir les vocations.
2ème) Mon premier jacquard nordique sera donc vraisemblablement un Lopi, beaucoup plus rapide à tricoter.
3ème ex-aequo) Les jacquards norvégiens, aussi bien les traditionnels que les modernes, et les mitaines des pays baltes (euh, si jamais elle me lit, la personne qui a emprunté "Latvian Mittens" à Forney, elle en a encore pour longtemps?) ne me déplaisent pas.

En attendant, ¡rumbo sur!


Allez, un petit indice.

-------------------
* Merci à vous toutes, y compris celle qui a oublié de signer.

14 commentaires:

Niqui a dit…

Groupe ou pas, on finit toujours par arriver à ce style de tricot qui est tellement beau.
Il paraît que le tricot fair-isle serait d'origine espagnole !

jeanne-marie a dit…

Je suis assez d'accord avec toi, moi je ne me vois pas dans un fair-isle par contre j'en ai fait un à mon mari qui l'adore ! Starmore n'a pas fait que de belles choses !il y a des modèles qui collaient à l'époque où elle les a conçus mais aujourd'hui ...Elle devrait les revisitér,surtout la coupe,et puis personnellement je trouve qu'il y a bien d'autres stylistes...Par contre je reconnais qu'elle n'a pas son pareil pour écrire un patron et l'agencement des couleurs !

la sof a dit…

ouais, encore un message!! Je te jure que ce n'est pas moi qui ai emprunté latvian mittens à Forney!
A propos du Bohus, je pense que les modèles disponibles sont aussi très rares : à part "poems of colors" en kit auprès du musée du bohus en suède, il y en a inspirés de Bohus (dans interweave knits 2003 : http://jeuxdelaine.canalblog.com/archives/2005/11/18/1012085.html , et handknit holidays : http://savannahchik.typepad.com/photos/handknit_holidays/yokesweater.jpg)

julia a dit…

Si on aime une grille fair isle, on peut toujours changer la coupe soi-même. Moi je me voyais pas non plus en porter, mais depuis j'ai fait un débardeur avec des larges côtes en uni, j'ai attrapé le virus. Il y aura dans le IK de l'hiver un modèle avec une coupe plus moderne qu'on peut déjà voir un peu sur le blog de Eunny: http://www.eunnyjang.com/knit/

Fannie a dit…

Ah Urraca! Merci infiniment pour ce lien sur le site de Knitchy, sa description des Fairs Isles des Starmore m'a fait pleurer de rire... Au point qu'il a fallu que j'ailler chercher mon exemplaire de "The Celtic Collection" que je le montre à mon cher et tendre et que je lui lise le billet en question une fois qu'il avait les images en tête...

monique/England a dit…

ouais moi je dit le sud c'est bien aussi vive tout les horizon et pourquoi ce metre des batons dans les roues allez folie douce continue a nous tenir vivante quoi!

Noémie a dit…

Neruda...
J'ai vu quelque part un modèle de chaussettes avec un texte de Neruda sur la tige, mais je ne sais plus où.
Me gusta cuando callas porque estás como ausente
Y me oyes desde lejos y mi voz no te toca
....

Pour le fair isle Starmorien, j'aime beaucoup les mélanges de couleurs, mais je trouve comme toi que les motifs font trop tapisserie, et les formes sont souvent peu seyantes(même pour ses ganseys et irlandais, les cols ne sont pas souvent seyants). Je ne me vois pas en porter un. Par contre j'ai (depuis deux ans déjà!) de quoi faire un pull fair isle pour nounours.... Faut juste que je me décide!

Sophie a dit…

Bien vu, le côté le plus rébarbatif des FI c'est probablement le manque de finesse dans la pince et le rang raccourci. Le modèle d'Eunny (je ne sais pas s'il y a au monde une expression plus parfaite de la perfection que le travail d'Eunny) est TRES prometteur.
Quant aux bohus - voir absolument le site du musée du bohus - c'est tout de même une splendeur tout en finesse et en camaïeux. J'en rêve, et ceux-là je suis sûre que je les mettrais...

samhy a dit…

Je paratge la même ambivalence : les fair-isles sont magnifiques, de plus ils représentent un défi, mais tout le monde ne peut pas les porter.
Si je devais me lancer un jour (après avoir bien améliorer ma technique qui me rend maladroite avec quelques points de jacquard), je crois que je pencherais pour un modèle aux couleurs sobres (beige, marron, écru...).
Ou un fair-isle pour enfant...

Alors, quand est-ce que tu te lances?

samhy a dit…

Je reviens sur ce que j'ai dit au sujet d'un fair-isle beiage, marron...
Après avoir vu le petit pull sans manche de Julia, je reconnais qu'un fair-isle dans des coloris prune a de l'allure.

floresole a dit…

Tu m'as l'air toujours à Madrid... Finalement, ça dure !!!

Je me décide à laisser un commentaire ici... bien que n'ayant rien à voir avec le sujet même du post... je suis bien moins pointue que tes autres lectrices, mais je suis heureuse de m'être un minimum cultivée cet après midi ;-)

Un petite balade en France m'a permis d'apprécier le choix de laines de magasins ayant un "vrai choix"... et j'ai pu en effet constater que "Gato negro" est en fait un peu pauvre... même s'il est plaisant de s'y promener comme dans un musée ! Un vendeuse m'a gentiment proposé de chercher les distibuteurs Katia sur Madrid... eh bien... il n'y en a pas !!! C'est vraiment terrible...

Bref... tout ça pour dire qu'avec les déplacements de mon cher et tendres et un futurs déménagement, je ne pense pas revenir à une quedada... dommage, j'ai bien progressé depuis la seule fois où je suis venue ! Merci, en tous les cas !!!

Señoralinda a dit…

pourquoi tu ecrives en franÇais ici, et ecrives en espagnol dans "ibérica del punto"? Me gustaría poder entender todo lo que escribes...podrías escribirlo en los 2 idiomas? (Ya sé que es mucho pedir) pero...
besos...

Séverine a dit…

Les Bohus se tricotent du haut vers le bas : les km de jersey viennent après le motif, et on peut le regarder pendant qu'on les empile. Et puis, c'est pratique à faire dans le métro, une fois l'encolure dépassée. Je suis en train d'en tricoter un (kit de solsilke, adresse donnée par wendyknits), et c'est somptueux. Sinon, tu pourrais regarder du côté de Latvian Dreams, de Joyce Williams : plein de belles idées graphiques et techniques. Et, pour des goûts minimalistes, as-tu regardé les modèles d'Elizabeth Zimmermann ? Géniaux sur le plan technique, très sobres du point de vue des motifs.
Merci en tout cas pour tout le travail d'information que tu fais, en français et en espagnol. ¡ Me gusta mucho leerte !

Urraca a dit…

Pour répondre à Floresole, tu as été bien mal renseignée. Il n'y a pas que le Gato Negro à Madrid! Heureusement d'ailleurs.

En attendant de publier ma revue des boutiques de laines à Madrid (que je promets depuis plus d'un an et remets toujours à plus tard), tu peux trouver nos adresses ici:
http://ibericadepunto.com/foro/viewtopic.php?t=98

Personnellement, mes préférées sont: Lanas Sixto, De puntillas et Katia.

Il y a peut-être moins de choix qu'à Paris, mais on trouve quand même un tas de marques différentes: les locales (Katia, Valeria di Roma, Presencia Hilaturas, Lanas Stop, Oso blanco, etc.) et les étrangères (Rowan, Debbie Bliss, Colinette, Noro, Filatura di Crosa, Ornaghi Filati, Adriafil, Gedifra, Regia, Schanmayer Nomotta, etc.) y compris des marques non représentées à Paris (de la Colinette à Paris? jamais vu).