2005-02-06

Si Moebius m'était conté...

J’ai gagné le premier procès. Pour fêter ça, je vous traduis les explications du cache-col Moebius. Lorraine et Cécile, j’espère que ce "post" répondra à vos questions.

Si vous n’avez jamais tricoté avec des aiguilles circulaires, je vous conseille de vous familiariser avec elles en tricotant quelque chose de très simple, comme par exemple le beginners’ hat de The Blue Blog. On s’y fait vite, il faut seulement comprendre qu’on tricote en spirale sur une seule face (d’un seul côté); c’est pourquoi, pour obtenir du jersey, on ne tricote qu’à l’endroit. Mais si vous n’avez pas froid aux yeux, vous pouvez faire comme Marta et tricoter un cache-col Moebius comme premier projet sur circulaires.

Pour ce qui est de la théorie mathématique et des applications artistiques du ruban Moebius (ou Möbius), je vous renvoie à l’exposé très complet de Christine sur son blog In tricot veritas.

Voici donc les explications que Marta a postées sur notre blog collectif Tertulia madrileña de punto. Je me suis permis de les étoffer et d’y ajouter quelques remarques issues de mon expérience. Un conseil: c’est en moebiusant qu’on devient moebiuseuse. Ce n’est pas évident à comprendre, mais au fur et à mesure tout s’éclaircit.

La façon la plus simple de tricoter un ruban Moebius est de tricoter un rectangle et de le coudre (le grafting s’impose) après lui avoir appliqué une demi-torsion (comme quand on fait un ruban Moebius avec du papier). Le résultat est un ruban avec une seule face et un seul bord, sans début ni fin.

Mais la méthode que nous allons exposer est beaucoup plus intrigante. On tricote avec des aiguilles circulaires, mais pas vraiment en spirale: en fait, on tricote en suivant la torsion du ruban Moebius, on tricote donc sur une seule face mais des deux côtés (je sais, ce n’est pas évident à saisir). On commence par le milieu et, au fur et à mesure qu’on tricote en rond, on avance vers le haut et vers le bas. C’est pour ça que, malgré le nombre élevé de mailles, ça monte (et descend) assez vite.
Pour obtenir un cache-col dont la circonférence fera environ 40-50 cm, il faut donc utiliser des aiguilles circulaires de 80 cm de long, car le câble sera ondulé et tordu sur lui-même façon Moebius.

1. On monte les mailles.

Pour des aiguilles 5 mm, compter environ 200 mailles. Pour des aiguilles 10 mm, compter environ 50 mailles (lire les remarques B et C pour le nombre exact).
Il vaut mieux utiliser une technique de montage qui ne se voit pas trop. [Je suppose que l’idéal serait même de faire un montage provisoire.]

2. On augmente (double) le nombre de mailles. Ici réside le truc du ruban. Il s’agit d’intercaler une maille entre deux mailles déjà existantes. Voici comment faire, pas à pas:

Une fois qu’on a monté les mailles, s’assurer qu’elles ne sont pas tordues sur l’aiguille.


Prendre l’aiguille d’où pend le fil et l’introduire entre la première et la deuxième maille (dans l’intervalle entre elles).


Jeter le fil sur l'aiguille.


Et le ramener vers l’avant mais sans lâcher la maille du haut (il faut la garder sur son aiguille): on obtient une nouvelle maille sur l’aiguille du bas.


Continuer en créant une nouvelle maille (en bas) dans chaque intervalle formé par deux mailles en haut.
Au début, on aura donc l’aiguille de gauche qui pointe à droite avec des mailles en haut et l’aiguille de droite qui pointe à gauche avec des mailles en bas. Au bout d’un moment, les mailles finiront sur le câble qui s’enroulera sur lui-même. C’est très difficile à saisir, mais en le faisant on finit par comprendre.


Une fois qu’on a créé la dernière maille en bas dans l’intervalle entre l’avant-dernière et de la dernière maille du haut, on a obtenu le double de mailles (enfin presque, voir remarque C) et, le câble s’étant enroulé sur lui-même, l’aiguille de droite est de retour à la position de départ et prête à tricoter.

Important! Veiller à laisser du mou en montant les mailles du haut et en augmentant celles du bas, sinon les premiers tours seront difficiles à travailler.

3. Commencer à tricoter.

Le premier tour est un peu difficile, surtout si les mailles sont serrées, et on a du mal à comprendre ce qu’on fait. Mais tout devient clair au deuxième tour.
Faites bien attention en tricotant la première maille et la dernière: elles ont tendance à filer très facilement.
De préférence, choisir un point réversible verticalement comme les côtes (voir remarque A).

4. Quand on a obtenu la hauteur souhaité, rabattre les mailles (voir remarque E). C’est fini! On a un cache-col à une seule face et bord unique.

[Si on a utilisé un montage provisoire, je suppose qu’il faudra le défaire et grafter les deux moitiés.]

Remarques:

A) Il n’y a qu’une face, mais il y a quand même un endroit et un envers, c’est-à-dire qu’il y a un point où les deux se rencontrent; c’est pourquoi le jersey est déconseillé. Les points réversibles s’imposent, surtout s’ils le sont verticalement et pas horizontalement: préférer donc les côtes au point mousse.

B) Je vous conseille de tricoter des côtes. Attention: prévoir un nombre impair de répétitions. Si vous tricotez un tube en côtes, pour que les creux et les bosses soient raccord, il faut un nombre pair de répétitions. Ici, à cause de la demi-torsion, il faut un nombre impair. Par exemple, si vous faites des côtes 5/5 sur des aiguilles 10 mm, prevoir 105 mailles en tout (chiffre total haut + bas), pas 100.



D) Le montage du cache-col se retrouve au milieu et fait une ligne légèrement froncée (puisqu’il y a un léger décrochage –d’une demi-maille– entre le haut et le bas). Ça se voit davantage sur mon cache-col que sur ceux de Marta . Je crois que c’est plus facile à camoufler si on utilise un fil un peu poilu.

E) Je crois que Marta a rabattu les mailles comme elles venaient. Moi, j’ai rabattu les mailles de telle sorte que la chaînette résultante se voit. J’ai donc commencé à rabattre à l’endroit mais quand je suis arrivée à la moitié du tour (c’est-à-dire au pôle sud, si le point de départ est le pôle nord), j’ai commencé à rabattre à l’envers pour que ce soit raccord.

F) Comment porter ce cache-col? On le porte autour du cou, en le remontant sur les oreilles façon cagoule si le besoin s’en fait sentir. Il faut faire attention à l’enfiler avec le côté moche du montage à l’intérieur et à cacher dans le pli le point où l’endroit et l’envers se rejoignent.

La technique la plus simple (tricoter un rectangle, le tordre et le coudre) donne sans doute un résultat plus nickel, mais elle est beaucoup moins passionnante que celle-ci. Une fois surmontées les difficultés du début (doubler les mailles et tricoter les premiers tours), vous verrez, ça devient du tricot de tout repos, rapide et amusant!

17 commentaires:

cécile a dit…

Merci Urraca, c'est impeccable.
Ce qui est sympa c'est que malgré le nombre de mailles on a la surprise de voir le travail monter, et descendre, ce qui psychologiquement est encourageant.
Mais il faut bien passer l'épreuve des 2 premiers rangs, je confirme.
Ton complément d'explications est très clair et je pense bien nécessaire.
Je mettrai donc une photo sur mon blog, probablement la semaine prochaine.
A+
Cécile

Anonyme a dit…

Felicidades Urraca,
Je suis ravie pour toi, la semaine s'est donc terminée en beauté.
Au fait merci pour les explications de l'écharpe Moebius mais j'hésite encore (je dois avouer que je suis fâchée depuis de nombreuses années avec ce qui a trait de près ou de loin avec les mathématiques).
Quemch (http://quemch.canalblog.com).

Anonyme a dit…

Merci pour ces explications très claires sur une technique qui me paraissait très compliquée !
Félicitations our ton procès !
Christine (point de blé)

Dominique a dit…

Merci à toi pour ces explications très claires, bravo pour ton procès !

Anonyme a dit…

coucou c'est Lorraine tout d'abord je suis super contente que tu aies gagné ce 1er procès ...les autres vont suivre tiens nous au courant je pense fort à toi.....je croise les doigts.
et un gros merci pour tes expliacations...je termine une Wawy et je m'y mets....
comme tu dis il mùe faut remplir mon blog...le pauvre
bonne journée à toi et encore super merci de cette gentillesse
bises de France ( provence)
lorraine

Anonyme a dit…

Bonjour! Je voulais te demander un détail technique. Si je ne m'abuse, on tricote en Espagne comme en Italie, avec l'aiguille droite coincée sous le bras? Est-ce ton cas? Et si oui, comment fais-tu pour tricoter des chaussettes? J'avoue que j'aimerais bien en faire, mais je n'arrive vraiment pas à tricoter à la mode "continentale". Merci pour ta réponse, Marina

marina.guillet@nyon.ch

Anonyme a dit…

Bonjour,
Je découvre à mon tour ton blog, que j'ai pris beaucoup de plaisir à parcourir et je repasserai souvent. J'ai adoré la housse pour portable (bien que je n'ai pas d'ordinateur portable !) je trouve que c'est une bonne idée.
Caro
http://alienor.canalblog.com

Anonyme a dit…

Bonjour, je découvre par hasard ton blog... et je te remercie d'avoir mis un lien vers le mien. Chapeau pour les explications techniques du tricot moebiusien, j'ai appris quelque chose, et j'ai bien envie d'essayer. Merci pour ces explications, Christine (in tricot veritas)

Anonyme a dit…

Très interessante l'explication du Moebius, cela donne envie d'essayer !
Bravo pour ton procès.
Françoise

Anonyme a dit…

Olá Urraca

buenos dias d'une portugaise pas du tout débutante en tricot qui vient de connaître ton blog. Je reviendrai souvent!

Luisa

l.so@sapo.pt

Lucile a dit…

Très sympa ton explication pour le tricot moebiusien !! J'ai bien envie d'essayer, mais à tête reposée... parce que là, je crois que je ne serai pas prête d'y arriver !!! (trop fatiguée !!!) Je mets donc celà dans la rubrique des projets rapides à faire ...
Je suis contente pour toi que tu aies gagné ton premier procès !! Je croise les doigts pour les suivants !!! Bonne semaine!!!

la sof a dit…

Super, Urraca! En fait, j'ai déjà fait une écharpe en ruban moebius, mais à l'insu de mon plein gré....

feuille a dit…

A la recherche d'explications détaillées je suis tombée sur ton blog. Longtemps après les débuts de ce post, j'arrive pour te remercier. Grace à tes photos et explications (j'ai osé continuer à tricoter malgré tout le fameux 1er rang), j'y arrive désormais :D Merci encore

webdouwap a dit…

ah ! comme c'est gentil d'avoir si soigneusement préparé pour nous toutes ces explications ! Le mystère du Moebius est enfin éclairci pour moi !
Bon courage pour tout, j'espère que le ciel va s'éclaircir pour toi bientôt !

sonia_a a dit…

bonjour je viens de decouvrir votre blog car je recherche des explications sur le col moebius. Malheureusement je ne vois pas vos images du coup je ne comprend pas tout. Pouvez vous m'aider ? MErci d'avance.

Anonyme a dit…

j'ai déjà réalisé et offert plusieurs moebius en côte un et un ou 2et2avec des mélanges mérinos et mohair et soie des fermes de france (super chaud et doux)en doublant 125m avec aig 6, cela fait un chauffe épaule qui peut se transformer en col/cagoule bien apprécié
j'envisage d'en faire un très fin en mohair et soie seul pour les épaules d'une mariée , il faut alors prévoir 140m en double. danicroche

zabelle a dit…

merci beaucoup, du coup je comprends mieux comment faire le raccord des deux cercles de l'aiguille circulaire!
bon week-end