2008-12-10

Revue de presse hiver 2008 (suite)

Presse pixel (suite)

Le Knitty d'hiver vient de sortir. Quelques trucs rigolos, des techniques intéressantes, mais pas de coup de foudre pour moi. Il faut que je le regarde plus pausément, car j'ai eu du mal à le feuilleter, vu la saturation des connections, et ce malgré le changement de serveur (ou peut-être à cause de). Une déception: il faudra encore patienter pour savoir en quoi consiste le nouveau site annoncé. J'ai hâte de savoir.

Sinon, le 2ème numéro de Popknits est paru il y a quelques jours, dans la lignée rétro du premier.

Et puis les prévisions météotricotiques sont excellentes. Depuis que je sais que Needled (un de mes blogs préférés du moment) en est, j'attends avec impatience le premier numéro de The Knitting Forecast, à paraître sous peu.

Pour finir la revue des revues dématérialisées, moi qui me targue d'avoir la liste la plus complète de cyber-revues, je dois avouer qu'il y a au moins deux qui m'avaient échappée jusqu'à aujourd'hui.

Teen Knitter (webzine tricot fait par des ados pour des ados) en est à son 3ème numéro et c'est maintenant que je les calcule!

Et puis il y a The Crochet Insider, qui en est à son numéro 7, mais bon le crochet, c'est pas mon rayon, normal que mon radar ait foiré. Il y en a d'autres, des webzines crochet?

Presse papier

Justement puisqu'on parle de crochet, le site (et ex-webzine) Crochet Me vient d'être racheté par Interweave Crochet. À mon avis, ils en feront le pendant de Knitting Daily pour le crochet. Et Kim Werker, fondatrice de Crochet Me et rédactrice en chef d'Interweave Crochet, démissionne de ce dernier poste. C'est curieux de comparer sa trajectoire à la tête d'IWC avec celle d'Eunny Jang à la tête d'Interweave Knits. Alors que Kim est assez limitée techniquement, paraît-il (je n'y connais rien, mais je l'ai entendu dire souvent), elle a fait d'Interweave Crochet une revue très réussie (cf. le numéro d'automne et celui d'hiver qui s'annonce bien). Eunny Jang, qui est prodigieuse techniquement, une créatrice très douée et une excellente pédagogue, n'a pas réussi en revanche à sauver IWK d'un certain ramollissement (et ce n'est pas le spécial fêtes ni le numéro d'hiver qui me feront changer d'avis). Je ne la crois pas responsable, les causes en sont multiples, à mon avis, mais c'est dommage.
Mais n'oublions pas que le groupe Interweave publie aussi Knitscene, une autre revue tricot ciblée plus "jeune", et Piecework, qui aborde l'aspect historique de tous les ouvrages d'aiguille en théorie mais qui fait de plus en plus souvent de l'oeil aux tricoteuses (4 couvertures sur 6 en 2008), le prochain Piecework étant le désormais classique spécial tricot de début d'année à ne pas rater.

Quand au dernier Vogue Knitting, il semble un peu pâle en comparaison du prochain Knit1 (revue du même groupe mais ciblant un public plus "jeune"), qui a su recruter le gratin des tricoblogueurs.

De l'autre côté de l'Atlantique, chez les British, plein de nouveautés. Debbie Bliss lance un nouveau magazine à son nom et puis une nouvelle revue est en préparation: The Knitter. Quant à Yarn Forward, il est non seulement devenu mensuel et a embauché une nouvelle rédactrice en chef, mais il a maintenant une petite soeur couture: Sew Hip. Après plusieurs mois de panade télématique, Rowan a retrouvé son site knitrowan.com (avec des modèles gratuits, mais moins qu'avant) et a ouvert un site en français 30 ans de Rowan (avec des modèles gratuits et en français).

Pour en finir avec la presse papier, deux tuyaux.
Un tuyau trouvé chez Pinku, ou comment feuilleter virtuellement les revues et les livres japonais publiées par Nihon Vogue: 1. Aller sur la liste de leurs livres tricot et crochet (la liste fait une vingtaine de pages). 2. Cliquer sur la couverture du livre qui vous intéresse. 3. Cliquer sur le bouton jaune et attendre que l'interface de "feuilletage" apparaisse.
Un tuyau trouvé chez String or Nothing, la défunte revue Life met en ligne ses archives photographiques. Celles consacrées au tricot recèlent des petites merveilles (il y a même des tricoteuses françaises dans le tas: ouvrières en grève en 1937 ou Mme Pétain en 1950).

3 commentaires:

Théonie a dit…

Super comme toujours, je suis d'accord avec toi pour IK !

Annette a dit…

Je trouve aussi très intéressant les parcours différents de K Werker et E Jang, et je partage ton avis.

Je pense qu'être la rédactrice en chef d'une revue est un boulot très différent du travail de créatrice de modèles. Il faut d'autres qualités que d'être une tricoteuse/crocheteuse extraordinaire.

Il faut avoir une vision pour le magazine, et il faut coordonner un processus très compliqué. Je pense que Kim a un profil "édition", même si ce qu'elle avait fait était fait en ligne. Crochet Me était un magazine.
Eunny (que je ne connais pas du tout, il faut le préciser) avait un blog avec des modèles formidables - mais pas d'expérience d'édition à ma connaissance.

Je pense que ce qui manque en ce moment à IK, c'est un vrai profil, une vision pour le magazine. Savoir comment se positionner aussi par rapport à la nouvelle concurrence des magazines en ligne, payants ou pas payants.

Je pense aussi que tout le monde peut apprendre sur le tas, et que Eunny est une fille extrêmement talentueuse. Ce sera intéressant de voir la suite!

Olivia_p a dit…

wow, que maravilla, me voy a curiosear ahora mismo todo, lo de crochet primero por supuesto, un besito