2008-04-18

Finis! nº 60: Fake Isle hat et nº 64: Latvian hat

C'est justement sur Magknits que j'ai trouvé le modèle "Fake Isle hat" (maintenant disponible sur le site de l'auteure, Spunky Eclectic). Feignasse que je suis, j'aimais bien l'idée de jouer sur les fils à rayures automatiques pour faire un pseudo motif Fair Isle, mais je n'aimais guère les losanges de l'original. J'ai repéré sur Ravelry la version de rubishknitter et j'ai suivi sa grille à la place pour le motif principal. J'ai aussi modifié les diminutions tout à la fin pour un sommet plus arrondi et pas en forme de tétine.

Le bonnet est trop petit pour moi mais il a trouvé preneuse. C'est tout le problème du jacquard à fils tirés, je trouve: les variations d'échantillon sont très idiosyncrasiques, car les unes "jacquardisent" bien plus serré qu'elles ne "jerseyent", et les autres, c'est tout le contraire. Quand on suit un modèle, impossible de prévoir le résultat sans échantillonner directement en jacquard, or, selon l'adage bien connu (bien connu des feignasses, s'entend), pour un bonnet, l'échantillon, c'est le bonnet lui-même.

Fiche technique du projet nº 60
Nom: Fake Isle hat
Patron: "Fake Isle hat" de Spunky Eclectic
Fil employé: Lia merina de chez Lia Knits et Millecolori de chez Lang
Composition: 50% baby alpaca 50% mérinos et 50% laine 50% acrylique, respectivement
Coloris: 1301 (corteza) et 924 respectivement
Quantité: 1 pelote de 50 g / 120 m et 1 pelote de 50 g / 92 m respectivement
Aiguilles: circulaires et double-pointe 5 mm
Commencé mi-septembre 2007, fini 12 octobre 2007.

Le problème s'est reposé quand j'ai tricoté le Latvian hat de The Knitting Process. J'ai suivi ses indications quant au numéro d'aiguilles et je me suis retrouvée avec un tricot tellement dense qu'il ressemblait à du tissage. J'ai pourtant persévéré car je venais de souffrir le martyre en tricotant du fil Habu soie/acier très très très déjaugé et je trouvais jouissif de tricoter aussi serré. Et puis, j'ai tricoté ce bonnet avec une arrière-pensée: je voulais m'inspirer de sa construction démarrée par le sommet pour mon couvre-chignon "Hasta el moño") et la texture quasiment hermétique convenait tout à fait à mon projet (impossible pour les cheveux de passer à travers les mailles).
Du coup, bien évidemment, le bonnet est beaucoup plus étroit que prévu, mais surtout beaucoup plus court. J'aurais pu le rallonger en extrapolant le motif, mais j'en avais assez de m'user les yeux à suivre la grille (j'aurais mieux fait de perdre une demi-heure à la refaire tout au début plutôt que de la déchiffrer telle quelle et perdre beaucoup en confort et vitesse tricotiques).

Un adulte peut enfiler le bonnet au prix d'un mal de crâne carabiné dans les heures qui suivent. Disons que c'est une taille 6-8 ans, mais sur un enfant un bonnet qui ne couvre pas les oreilles a vite un look de calotte confessionnelle. C'est assez amusant d'ailleurs: avec, l'un de mes neveux a l'air de s'être échappé d'une yeshiva de Poméranie et l'autre du souk de Samarcande (un vrai petit Ouzbekh!).

Bref, un bonnet qui aura du mal à trouver preneur, mais qui m'a permis d'apprendre plein de trucs, notamment à tricoter des tresses lettones (Latvian braids). Je n'y suis pas arrivée avec les indications fournies d'ailleurs, mais en suivant les explications du livre Latvian Mittens (heureusement que Forney a fini par réouvrir!).

Fiche technique du projet nº 64
Nom: Latvian hat
Patron: Latvian hat de The Knitting Process
Fil employé: Trianon de chez Lopo Xavier
Composition: 100% laine
Coloris: 67 (grenat) et 65 (gris)
Quantité: 1 écheveau de chaque couleur
Aiguilles: double-pointe 2mm
Commencé en novembre 2007, fini en février 2008.

3 commentaires:

melusine_tricote a dit…

Quel travail !

sand354 a dit…

Ils sont exceptionnels

Christine a dit…

Ils sont superbes tous les deux mais j'ai un faible pour le Fake Isle Hat !